PALMA CANARIA

#amorporlonuestro 

En 2017, une marque a traversé le radar de la mode de l’Amérique latine. Mêlant originalité avec tradition, les sacs de plage Palma Canaria ont rapidement conquis le marché colombien avant d’entrer sur le marché international. Tout le monde voulait mettre la main sur ces sacs emblématiques, de New York à Miami et de Tulum à San José de Costa Rica.

 

Figurant parmi nos marques préférées, Palma Canaria distingue la tradition et l’artisanat colombiens. Chaque pièce est une déclaration en termes de design et d’innovation, basée sur la force culturelle et le travail éthique.

 

L’histoire d’une start-up mère-fille, Palma Canaria a parlé à nos cœurs dès le début. Nous vous racontons ci-après une aventure devenue succès national car Monica et Juliana réinventent la consommation de l’artisanat en Amérique latine.

Ecoutez leur histoire, par Juliana

 

Gracia :Parlez-nous de l’évolution de votre marque.

 

Juliana Quintero : Palma Canaria a débuté il y a un an au cours d’un voyage dans une petite ville proche de Baranquilla. 

 

Ma mère et moi partagions l’idée de prendre des produits artisanaux et les amener en dehors de leur région d’origine, afin de les faire apprécier aux gens, de faire connaître leur origine et la culture qui y est liée, à travers la mode et le design.

 

Ce qui a débuté comme un quasi-hobby a évolué en ce qui est aujourd’hui notre société, grâce au grand intérêt du savoir-faire lié au design. Ce que nous avons fait a été de nous asseoir avec les artisans eux-mêmes, pour comprendre d’abord leur travail. Quel est le processus et les matériaux utilisés ? Pourquoi choisissent-ils ces palmiers et pas une autre sorte ? D’où vient leur technique ? Nous avons appris leurs manières de faire et de travailler. Ensuite seulement, nous leurs avons proposé de créer quelque chose de nouveau, tout en préservant leur art traditionnel.

 

GR : Cela crée un conflit naturel entre les formes contemporaines et l’art traditionnel. Comment avez-vous fait pour créer un équilibre ?

 

JQ :En fait, nous ne sommes intervenues qu’à la fin du processus. Evidemment, la technique étant si bien maîtrisée, il n’y avait aucun besoin de la modifier. Nous proposons de nouvelles esthétiques et fonctionnalités et ensemble, nous obtenons des pièces innovantes nées du même savoir-faire artisanal.

 

Cela a été plus difficile qu’il n’y paraît. L’idée de créer quelque chose qu’ils n’étaient pas habitués à fabriquer, dans l’idée d’être plus à la mode n’a pas été bien accueillie au départ. Mais après avoir réalisé le succès de leurs créations, ils ont commencé à croire en nous. Le travail sous-payé et sous-estimé qu’ils réalisaient autrefois, comme une routine, une obligation, est finalement devenu un travail excitant et créatif. Leur travail culturel est devenu une source de revenus importante, une garantie pour leur avenir et celui de leur famille.

GR : Comment Palma Canaria maintient-elle son courant d’inspiration ?

 

JQ :Reconnaissant les différentes techniques artisanales que notre pays peut offrir, nous avons parcouru la Colombie à la recherche d’artisanat en vannerie intéressant voire inexploré. Nous avons d’abord atterri dans la région de Quindio, où nous avons produit une belle édition de pièces en osier, un matériau utilisé pour la fabrication de meubles mais pas vraiment dans le domaine de la mode. Plus tard, nous nous sommes retrouvées dans la région de Boyaca où ils font de la vannerie assez basique pour la décoration de la maison Nous avons commencé à travailler avec des groupes de femmes des plus petites villes, aux économies sous-développées, afin de créer des éditions limitées de certaines collections.

 

Nos valeurs nous rappellent d’aimer notre héritage et en cela nous trouvons toute l’inspiration dont nous avons besoin !

#amorporlonuestro

GR :Cela semble être une chaîne de valeurs assez compliquée. Comment pouvez-vous en garantir la durabilité à mesure que vous grandissez ?

JQ :Notre chaîne de production ne nous permet pas de produire en quantités importantes ou massivement. C’est tout simplement impossible. A mesure que nous progressons, nous élargissons notre gamme d’actions, d’emploi et de rémunération équitable. Nous n’interférons pas dans la chaîne de production traditionnelle avec quelque technologie que ce soit. Nous ne prenons que des matériaux issus de Colombie afin de proposer un produit 100% colombien.

 

Plus récemment, nous avons ouvert notre atelier interne, où nous recevons la plupart des œuvres de toutes ces communautés. Nous ajoutons ensuite notre signature en finition ainsi que quelques détails supplémentaires, l’ensemble étant réalisé par des artisans basés à Bogota.

Un grand merci à Monica et Juliana pour cette belle histoire!

FLASHNEWS

PAIEMENT SÉCURISÉ

VISA

CARTE BLEUE

MASTERCARD

PAYPAL

  • Black Instagram Icon
  • Black Pinterest Icon
  • Black Facebook Icon

© 2018 by GRACIA paris